Géologie

La structure de Clipperton

Un mont volcanique surmonté d'un atoll corallien flanqué d'un neck

La structure et l'évolution géomorphologique de l'atoll de Clipperton sont encore très mal connues.

Le relief de Clipperton est un mont sous-marin de plus de 3000 mètres sur lequel s'est construit un édifice corallien, qui, au fur et à mesure de l'enfoncement lent de l'île sous son propre poids, a fini par former un anneau, la couronne, selon le principe de formation des atolls. Presqu'atoll car la couronne est crevée au sud-est d'un rocher culminant à 29m au-dessus de l'océan. Situé au croisement de la fracture ouest-est dite de Clipperton et de la dorsale nord-sud des Mathématiciens, le mont de Clipperton laisse apparaître au Rocher une partie de sa structure volcanique de roche de type trachy-andésite, soit une lave acide, visqueuse à l'origine et très résistante. Cette caractéristique explique en partie la forme en culot ou en neck du Rocher aujourd'hui ruiniforme.


Le Rocher est vraisemblablement un neck, c'est-à-dire un culot de lave qui s'est figée dans conduit d'une ancienne cheminée dont les flancs ont disparus. L'érosion aura enlevé la partie externe du cône plus tendre ne laissant que ce culot. D'une centaine de mètres dans sa longueur SW-NE, marqué de failles SW-NE et attaqué par les agents d'érosion, notamment la dissolution, le Rocher présente aujourd'hui des blocs effondrés, des cavités, abris sous roche et des couloirs intérieurs qui offrent un bon abri en cas de cyclone. Des échantillons de trachy-andésites ont été prélevés par la mission "Passion 2001" et datés. Une publication prochaine donnera l'âge du mont Clipperton.

 

Le Trou-sans-fond, est un puits de plus de 90m de profondeur et de 150m de diamètre, situé près du Rocher, entouré du "Grand récif" ou anneau corallien immergé à moins de 2m de profondeur. Il semble correspondre à une ancienne cheminée volcanique plus qu'à un puits de dissolution karstique. Les plongeurs de La Calypso n'ont pu l'explorer au-delà de 35 mètres en raison des sulfures et de la forte acidité de l'eau qui rongeaient leur combinaison. Un bouchon de matière organique se situe vers 12m et rend la plongée encore plus difficile.

 

La couronne corallienne culmine à 4 mètres à l'ouest près de l'aire d'atterrissage. Sa largeur maximale est de 360m au nord-ouest, et la minimale de 40m au nord-est. Elle est constituée de débris coralliens accumulés par les vagues de tempêtes. Y alternent des secteurs à blocs, d'autres de sable, d'autres encore de gravier corallien à ciment phosphaté. Elle présente trois niveaux de beach-rock dans sa partie nord et de nombreuses terrassettes en pente douce vers le lagon visibles notamment au sud. Elle fait place vers l'océan à un platier d'une centaine de mètres de largeur, récif externe actuel dont le tombant accorre n'est interrompu qu'à l'est et au sud-est par deux plateformes situées à une vingtaine de mètres de profondeur. Dans le lagon de nombreux niveaux de récifs coralliens aujourd'hui morts entourent des fosses de plus de 20m de profondeur.

 

 





sur le web dans Clipperton.fr
Contactez nous : webclip@numericable.fr